Faisant partie de « La Costelle »

Le pressoir à jus de fruits

Le bâtiment du pressoir. 

L'atelier communal de jus de fruits, situé Chemin du Tissage, a ouvert ses portes en septembre 2008. Il a résulté de la volonté des élus de l'époque d'apporter un équipement inéxistant dans la vallée, voire dans le Sud de la Lorraine, pour permettre aux propriétaires de vergers – parmi lesquels la commune - de presser leurs fruits. En effet, à Fraize, l'ancien parc de la Maison Masson-Wald ayant été transformé en verger patrimonial, l'utilisation des fruits allait se poser à terme avec la production de 70 arbres fruitiers, dont une majorité de pommiers de souches locales (voir la rubrique « verger conservatoire »).

Suite à la tempête de 1999 et à la destruction de nombreux vergers, les collectivités territoriales avaient mis en place des financements pour permettre leur restauration. C'est ainsi que les 135 000 € qu'a couté la réalisation de cet atelier, répartis à peu près à parts égales entre le bâtiment et l'équipement, furent financés à 75% par l'Europe, l'Etat, la Région et le Département.

La première pulpe avant pressage.

Les machines installées - pressoir, centrifugeuse, pasteurisateur, embouteilleuse-capsuleuse... – permettent de traiter chaque jour et en moyenne 2 tonnes de fruits et de produire un jus naturel apprécié de leurs producteurs, avec un rendement moyen de 65 % à un prix intéressant.

Depuis sa création, la fréquentation de l'atelier n'a cessé de croître, avec un pic en 2011, année de grosse récolte, qui a vu la production de jus dépasser les 60000 litres. Ce chiffre pourrait être dépassé dans les années à venir avec le renforcement du pasteurisateur prévu en 2013. Le nombre d'adhérents qui sont venus presser leurs fruits depuis 2008 a franchi la barre des 600 en 2012. Les bénéfices réalisés sont réinvestis en grande partie dans la modernisation des installations afin d'améliorer les conditions de travail des 20 bénévoles qui se relaient de la mi-septembre à la fin octobre et d'augmenter les capacités de production pour répondre à une demande toujours croissante.

Dans l'ordre du cycle de pressage, on distingue trois ateliers principaux :

La pasteurisation, l'embouteillage et l'encapsulage, tout est automatique .
La centrifugeuse dans un caisson insonorisant depuis la saison 2012.
La machine de lavage, pulpage et pressage.

© La Costelle. Dernière mise à jour le 28/10/2013 à 17:29 
▲     Retour haut de page     ▲